Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MOOC : trouver le bon business model

16 Mars 2014 , Rédigé par innopi.over-blog.com

Les faits : Rebaptisé "Openclassrooms", l'ancien site de cours gratuits de Simple IT passe d'un modèle entièrement fondé sur la publicité à un modèle d'affaires "mixte" comportant une offre "premium" à 9,90 euros/mois (donnant accès à des ressources spécifiques, mais aussi à la certification des connaissances acquises).

Source : "OpenClassrooms prépare le premier MOOC à la carte", Les Echos, 7/8 février 2014.

Commentaire : S'il convient d'être prudent face aux discours promettant une révolution de l'enseignement - un discours que l'on entendait déjà au tournant des années 2000 à propos du "e-learning", les MOOC (Massive Open Online Courses) n'en constituent pas moins un phénomène intéressant à plus d'un titre.

Tout d'abord, ces cours en ligne donnent incontestablement une dimension supplémentaire au e-learning en combinant un niveau de qualité habituellement réservé aux systèmes fermés et un accès massif et ouvert. Dès lors, il n'est pas sans rappeler, par ses effets potentiels, la musique en ligne ou les e-books.

Ensuite, on sait que la vitesse d'adoption d'une innovation dépend de sa capacité à s'inscrire dans le système social existant et dans les grandes tendances de son évolution. Or, depuis la première génération de e-learning, la majeure partie de la population s'est familiarisée non seulement avec un large accès en ligne au savoir mais aussi à la participation active à sa diffusion (notamment à travers la fameuse encyclopédie en ligne Wikipedia). En même temps, face à cette masse de savoir ou d'information aux sources de moins en moins bien retracées, une partie importante du public va souhaiter avoir des points de repère. Or, les MOOC proposent potentiellement ce large partage du savoir, cette interactivité et, lorsqu'il est proposé par des institutions prestigieuses, tout le crédit d'un savoir "certifié".

Enfin, et le mouvement d'OpenClassrooms l'illustre bien, il pose, comme la plupart des innovations passant par Internet, le problème de son modèle d'affaires. En effet, les premiers MOOC ont été proposés par de grandes universités américaines dans un but essentiellement de communication. Mais l'engouement qu'ils ont suscité a suscité l'intérêt des investisseurs. Comment rentabiliser ces cours dont le coût d'élaboration et de mise à jour est relativement élevé ? La première piste utilisée est de faire payer la certification des connaissances acquises. La deuxième est de proposer une base de ressources gratuites et des compléments payants (modèle très répandu sur le web). Les institutions académiques les plus prestigieuses pourront sans doute rentabiliser leurs investissements simplement par le biais de la certification, qui pourra être tarifée à un niveau élevé. Pour les entreprises comme OpenClassrooms, on peut en douter. D'où le mixage des deux proposé par cette entreprise. Mais on sait qu'il est difficile de faire passer l'internaute d'un modèle gratuit à un modèle payant (c'est par exemple le même problème que rencontrent les pionniers du streaming musical).

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article