Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chroniques de la Silicon Valley (1) La dimension géographique

27 Février 2016 , Rédigé par innopi.over-blog.com

J'ai la chance d'accompagner actuellement (même si le séjour se termine et que certaines de ces chroniques seront sans doute écrites de retour en France) un groupe d'étudiants entrepreneurs de l'Université Paris Saclay dans un voyage d'immersion dans la fameuse "Silicon Valley" (pour les suivre, voir leur chronique sur Tumblr).

Découvrir la géographie locale permet de mieux comprendre en quoi cette bande de terre au sud de San Francisco fait système mais surtout en quoi elle est moins "mono-bloc" que l'image que l'on a tendance à en avoir à 9 000 km. Au départ, c'était avant tout une concentration d'entreprises du secteur de l'électronique, du "hardware", au sud de Palo Alto, notamment autour de la ville de San José. Puis elle s'est étendue vers le nord, et arrive désormais pratiquement jusqu'à San Francisco, devenue elle-même le centre d'affaires principal. Entre les entreprises d'électronique et d'équipement informatique au sud (HP, Apple, Intel...) et les entreprises de logiciel ("software") au nord (Google, Facebook...), se trouve la plus grande concentration de capitaux-risqueurs au monde.

Au coeur de cette Silicon Valley, on trouvera également des incubateurs (voir photo de Plug & Play ci-dessous), des fab-labs (du moins dans une acception large du terme), comme le Techshop (voie également ci-dessous). Si on y ajoute les avocats d'affaires, spécialistes de propriété intellectuelle et autres experts attirés par cette concentration d'entreprises high-tech, on retrouve les ingrédients classiques d'un "cluster technologique".

Mais en croisant les bus qui viennent chercher les salariés des grandes entreprises de la Silicon Valley à San Francisco, parfois très mal accueillis par la population, ou en rencontrant des entrepreneurs français qui ont connu des périodes difficiles (un grand merci à nos accompagnants de Silicon-Valley.fr), on apprend que le succès des belles licornes de la Silicon Valley jette littéralement dehors les habitants "ordinaires" de San Francisco, où les loyers ont littéralement explosé. Les mendiants de San Francisco constitueront donc le premier point visible du revers de la médaille. Cela nous conforte dans l'idée qu'un cluster technologique ne doit pas être seulement un cluster technologique, comme l'avait par exemple argumenté le Conseil de développement de Saint-Quentin-en-Yvelines (Codesqy) dans l'un de ses avis, mais doit aussi se préoccuper du devenir de ses habitants moins qualifiés.

Chroniques de la Silicon Valley (1) La dimension géographique
Chroniques de la Silicon Valley (1) La dimension géographique

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article