Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Elon Musk, visionnaire ou imposteur ?

15 Septembre 2016 , Rédigé par Pascal

Les faits : Une biographie du fondateur de Tesla et SpaceX (entre autres) a été publiée récemment. Elle présente Elon Musk comme un grand visionnaire.

Source : "Elon Musk : l'homme le plus audacieux du monde", Les Echos week-end, 5 février 2016, p.15-20.

Commentaire : Il a créé une première société à 24 ans, revendue à Compaq pour 22 millions de dollars, réinvestis dans le futur PayPal, revendue à eBay pour... 1,5 milliards de dollars. Il a réinvesti l'essentiel de ses gains dans SpaceX (100 millions), Tesla (70 millions) et SolarCity (10 millions). Bilan : SpaceX a cassé les prix dans le lancement de satellites et a su prendre une part de marché importante sur un marché fermé, Tesla a conçu de magnifiques voitures électriques qui en font rêvé plus d'un et SolarCity se dit n°1 de l'installation de panneaux photovoltaïques aux Etats-Unis. Il a ainsi gagné suffisamment de crédibilité pour faire financer son projet de train ultra-rapide (Hyperloop) et même, plus indirectement, l'idée d'une future colonisation de Mars. Son patrimoine est évalué à environ 10 milliards de dollars.

Mais tout cela doit être analysé à l'aune du système de financement de la Silicon Valley : on investit sur une idée avec des objectifs de valorisation de l'entreprise qui, lorsqu'ils sont atteints, amènent à un nouveau tour de table, avec de nouveaux objectifs... de valorisation. Certes, cette valorisation est censée refléter des progrès réels, d'abord en R&D, puis en activité, puis en rentabilité. Mais ce système peut aussi porter très loin des systèmes non rentables. Or, au deuxième trimestre 2016, Tesla Motors réalisait 1,27 milliards de dollars de chiffre d'affaires et... 293 millions de pertes, SolarCity cosommait plus de 200 millions de dollars de cash, tandis que SpaceX est peu disserte sur ses résultats financiers.

Elon Musk n'est probablement pas un imposteur au sens où il croit réellement dans ce quoi il investit. Il ne cherche pas à tromper les investisseurs. Il a également su capter certaines tendances et renverser des situations établies. Mais cela n'en fait pas un sur-homme incapable de se tromper. Et un tel système peut assez vite amener à la mégalomanie. Alors personnellement, je ne mettrais pas un euro dans ses entreprises... Euh, sauf peut-être pour m'acheter une Tesla si j'en avais les moyens ;-).

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article