Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Université et entreprise : quelques réflexions

21 Mars 2013 , Rédigé par innopi.over-blog.com Publié dans #Sujets à débats

Dans un article qui vient de paraître sur son blog, Jean-Luc Vayssière, le président de l'Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines décrit comment une université peut accompagner le développement de clusters d'innovation, en relation forte à la fois avec les entreprises et les pouvoirs publics. Je partage tout à fait cette analyse qui nous rappelle qu'il faut éviter d'avoir une vision trop réductrice du "transfert de technologie" de la recherche publique vers l'entreprise mais qu'il faut raisonner plus globalement, en termes de contribution à l'innovation. Dès lors, les brevets déposés, le montant des recevances sur licences et le nombre de start-up créées à partir d'une université ne peuvent constituer à eux seuls des indicateurs pertinents.

C'est une des thèses que nous soutenions, avec H. Chomienne et J.P. Denis, dans une publication récente, confirmée par une étude que j'ai menée sur les attentes des entreprises par rapport aux laboratoires de recherche publics, réalisée à la demande du MEDEF.

Lire la suite

Le concept de chaîne de valeur dans l’économie de la connaissance : une réflexion sur ses limites et son potentiel d’évolution

17 Mars 2013 , Rédigé par innopi.over-blog.com Publié dans #Publications : résumés et liens

Corbel, P. « Le concept de chaîne de valeur dans l’économie de la connaissance : une réflexion sur ses limites et son potentiel d’évolution » in P. Hermel et P. Corbel, Le management des évolutions organisationnelles et stratégiques, L’Harmattan, février 2013, p.225-245

Le concept de chaîne de valeur est né, au moins dans son acception la plus courante en management stratégique, au milieu des années 1980 sous la plume de M. Porter. Il lui permettait de dépasser une simple analyse en termes d’environnement concurrentiel pour s’intéresser à la manière dont une entreprise pouvait capter une partie de la valeur créée par ses activités et dégager une marge par rapport aux coûts engendrés par ces dernières. Porter découpait ces activités en fonctions primaires, visant la mise à disposition des clients des biens ou services concernés et fonctions de soutien, destinées à améliorer l’efficacité de ces fonctions primaires. Les fonctions primaires étant la logistique, la production, la commercialisation et le service, on voit que la vision de l’entreprise sous-jacente est celle d’une entreprise « classique », plutôt industrielle, et créant de la valeur par la fabrication et la vente de ses produits.

Or, depuis, l’environnement économique et institutionnel a considérablement évolué. Beaucoup d’entreprises se sont recentrées sur leurs compétences stratégiques clés, externalisant progressivement une partie importante de ces fonctions primaires. Parallèlement, chacun s’accorde pour souligner l’importance jouée par les activités liées au savoir et à l’information dans ce nouveau contexte. Autrement dit, dans le domaine de la stratégie , l’attention se focalise davantage sur les fonctions de conception et le système d’information.

Cet article a pour but de resituer le concept de chaîne de valeur dans le nouvel environnement des entreprises en ce début de XXIe siècle. S’agit-il d’un concept dépassé, symbolisant la substitution progressive à l’approche portérienne des concepts-clés de la « Resource-Based View » (RBV) ou encore de l’approche relationnelle (Dyer et Singh, 1998) ? Ou est-il encore susceptible d’apports substantiels à l’analyse stratégique, à condition d’y intégrer les effets de ces évolutions récentes ?

Nous verrons que le principe de base du concept est tout à fait susceptible de s’adapter à une économie centrée sur le savoir. Après une brève synthèse des apports et limites de l’approche en termes de chaîne de valeur, nous proposons le concept de chaîne de valeur centrée sur le savoir. Nous en développons les apports potentiels et les limites. Nous proposons ensuite une première réflexion sur l’articulation entre les deux concepts.

Lire la suite

Le management des évolutions organisationnelles et stratégiques

17 Mars 2013 , Rédigé par innopi.over-blog.com Publié dans #Publications : résumés et liens

Hermel, P. et Corbel, P., Le management des évolutions organisationnelles et stratégiques, Paris : L’Harmattan, février 2013, 359 p.

 

Présentation : Le monde a connu au cours des deux dernières décennies des changements dont la nature et l’ampleur s’avèrent considérables. Face à ces changements, les fondements théoriques sur lesquels repose le management des organisations semblent en partie vaciller. L’ambition de cet ouvrage est de contribuer à esquisser les grandes lignes d’une réflexion prenant en compte, de manière intégrée, les principales évolutions du management des entreprises aujourd’hui.

Il s’organise en deux parties. Une première série de chapitres tente d’appréhender directement certaines des transformations récentes, et leurs implications managériales. Les auteurs y abordent des thématiques telles que la Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE), les enjeux renouvelés du contrôle de gestion, l’innovation dans les services, ainsi que l’ouverture des processus d’innovation et le développement des stratégies d’influence. Une deuxième série de chapitres s’attache alors à approfondir les cadres dans lesquels s’inscrivent les changements des organisations : ainsi, certains auteurs intègrent des disciplines différentes des sciences de la gestion et du management pour développer des analyses interdisciplinaires, tandis que d’autres proposent une prise de recul par rapport à certains outils du management stratégique et aux méthodes d’investigation généralement utilisées. Dans tous les cas, l’étude des grandes tendances d’évolution du management actuel, tant dans les pratiques que dans les théories, constitue le cœur de la réflexion. 

L’ouvrage est le produit de la coopération des membres de l’équipe d’enseignants-chercheurs qui encadrent le Master 2 Recherche « Evolutions Technologiques, Organisationnelles et Stratégiques » (ETOS) réalisé par l’Institut Supérieur de Management de l’Université de Versailles Saint-Quentin (ISM-UVSQ). Il a été coordonné par Philippe Hermel, professeur des Universités et doyen de l’ISM, et Pascal Corbel, Maître de Conférences HDR à l’ISM-UVSQ.

 

Détails sur le produit

Lire la suite

Nouvelle fiche sur les effets d'annonce

17 Mars 2013 , Rédigé par innopi.over-blog.com Publié dans #Actualités innopi.fr

Une fiche sur les effets d'annonce a été ajoutée au site "Innovation et propriété intellectuelle".

Lire la suite