Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le crowdfunding continue sa progression

27 Août 2015 , Rédigé par Pascal Corbel

Les faits : 152 millions d'euros de levés grâce aux plateformes de crowdfunding en France en 2014, en forte progression par rapport à 2013 (et sur plus de 16 milliards levés dans le monde).

Source : "Le crowdfunding gagne ses lettres de noblesse en France", Enjeux - Les Echos, juin 2015, p.22.

Commentaire : Certes, cela ne représente qu'une source de financement encore marginale par rapport au total des sommes levées mais cela peut constituer une bonne solution pour les entrepreneurs qui craignent de faire entrer des fonds financiers à leur capital, ainsi que pour le financement des premières phases de création d'une entreprise (amorçage), qui sont celles qui posent le plus de problèmes.

Lire la suite

Un brevet à moins de 5 000 euros pour 25 pays ?

25 Août 2015 , Rédigé par Pascal Corbel

Les faits : Les états qui adhèrent au futur brevet unitaire (les 27 moins l'Italie et l'Espagne) se sont mis d'accord sur les redevances : environ 5 000 euros pour la première année, un peu plus de 35 000 euros au total si le brevet est maintenu 20 ans. C'est à peu près 6 fois moins que dans la situation actuelle si on souhaite se protéger dans les 25 pays. Plusieurs pays doivent toutefois encore ratifier l'accord pour qu'il entre en vigueur... dont la Grande-Bretagne, qui ne le fera sans doute pas avant le référendum sur la sortie de l'Union européenne.

Source : "Le brevet unitaire européen qui se fait attendre coûtera moins de 5 000 euros", Les Echos, 26-27 juin 2015.

Commentaire : Le brevet unitaire est un projet attendu avec impatience par les entreprises qui déposent beaucoup de brevets et sans doute par les PME (même si la comparaison en termes de coûts est à nuancer car elles sont assez peu à se protéger dans tous les pays : la plupart ciblent les pays de production et les marchés principaux). La principale crainte qu'il suscite en contrepartie est le risque d'apparition de "patent trolls" comme aux Etats-Unis du fait de la possibilité d'obtenir un jugement s'appliquant dans l'ensemble des 25 pays concernés, ce qui fait courir un risque considérable à une entreprise qui subirait un jugement défavorable.

Lire la suite

Twitter : nouveau canal d'information financière

24 Août 2015 , Rédigé par Pascal Corbel

Les faits : Twitter semble avoir trouvé sa place dans la trousse à outils de recherche d'informations des intervenants sur les marchés financiers. Il permet à la fois de recueillir des informations officielles (que les entreprises cotées aux Etats-Unis peuvent diffuser par ce canal depuis 2013), des avis de spécialistes (avec de nouveaux noms qui émergent), et avoir un panorama plus global sur les entreprises (les messages les mentionnant pouvant être traités avec des outils automatiques).

Source : "Comment Twitter est devenu la boule de cristal des marchés financiers", Les Echos, 24-25 juillet 2015.

Commentaire : S'il est un domaine où l'information est cruciale, c'est bien celui de la finance de marché. On pourrait donc s'attendre à ce qu'il soit plus difficile à conquérir pour un réseau dans lequel la qualité de l'information qui circule est disons... variable. Cet article montre qu'il n'en est rien. Avec derrière le même phénomène intéressant que dans d'autres domaines ou des bloggeurs ou twitteurs ont émergé comme des individus particulièrement influents. L'article cite l'exemple du fil twitter "ZeroHedge", au ton inhabituel dans le milieu de la finance...

Lire la suite

Le poids des GAFA

24 Août 2015 , Rédigé par Pascal Corbel

Les faits : Google, Apple, Facebook et Amazon pèsent ensemble plus de 1 650 milliards de dollars en valeur boursière, dont plus de 700 milliards pour le seul Apple. Ces sociétés sont désormais les 1ère, 2ème, 11ème et 20ème capitalisations boursières au monde. Et on voit poindre derrière d'autres vedettes du numérique comme Netflix qui a plus que doublé de valeur depuis le début de l'année.

Source : "Google, Apple, Facebook et Amazon affolent la bourse", Les Echos, 24-25 juillet 2015.

Commentaire : Si cette situation semble favorisée par le fort poids des financiers dans la gouvernance de ces entreprises, qui aux yeux des investisseurs garantit la capacité à transformer leur audience ou leur positionnement en valeur monétaire (alors que le titre de Twitter est chahuté en raison des doutes concernant cette même capacité), on ne peut s'empêcher de penser au phénomène de bulle qui avait touché les valeurs du Net à la fin des années 1990. Que penser, par exemple, de la valeur de Tesla, qui n'a vendu que 10 000 voitures au premier trimestre et vaut plus de 30 milliards de dollars

Lire la suite

Jeux vidéos et droits de la PI

24 Août 2015 , Rédigé par Pascal Corbel

Les faits : Les éditeurs de jeux vidéo bénéficient de la protection du droit d'auteur mais celui-ci reste très attaché aux auteurs en tant que personnes en droit français, ce qui peut poser des problèmes. Ceci étant, la protection des jeux ne se limite pas à cela : secret, marques, parfois brevets...

Source : "Les jeux vidéos, entre droit d'auteur et oeuvre collective", Les Echos, 12-13 juin 2015.

Commentaire : Il s'agit là d'une bonne illustration de la combinaison de plusieurs droits de PI, souvent plus efficace que la focalisation sur un seul d'entre eux. C'est un élément qui commence seulement à émerger réellement dans les recherches sur les droits de PI, traditionnellement focalisées sur un seul d'entre eux (le brevet chez les économistes et les spécialistes de stratégie d'entreprise, la marque chez les spécialistes de marketing). Les avancées en la matière seront à suivre sur ce blog !

Lire la suite

Technicolor : Phénix sauvé par ses brevets

23 Août 2015 , Rédigé par Pascal Corbel

Les faits : Technicolor vient de racheter l'activité décodeurs de Cisco pour 550 millions d'euros.

Source : "Technicolor retrouve le chemin de la croissance externe", Les Echos, 24-25 juillet 2015.

Commentaire : Cette annonce confirme l'option stratégique des dirigeants de Technicolor qui souhaitent rester un acteur industriel alors que leur principal actionnaire les poussait à se concentrer sur l'activité PI (qui génère 16% du chiffre d'affaires et... 78% de l'Ebitda). Il est toutefois à noter que cette activité est destinée à rester extrêmement importante : Technicolor acquière ainsi les brevets de Cisco dans ce domaine. De plus, il a réussi à s'intégrer dans une alliance (avec General Electric, Philips, Dolby et Mitsubishi) pour créer un patent pool proposant des licences sur la norme HEVC (compression vidéo pour la très haute définition), qui pourrait apporter des royalties très significatives (l'article évoque 80 cents par smartphone et 1,50 dollar par téléviseur utilisant ces technologies) et compenser ainsi la perte de celles qui sont liées au standard MPEG-2 dont les brevets vont prochainement tomber dans le domaine public.

Elle consacre aussi le retour à une meilleure situation financière d'un groupe qui aurait sombré depuis longtemps s'il n'avait pas géré son portefeuille de brevets de manière remarquable, générant depuis plus de quinze ans des centaines de millions d'euros de royalties chaque année.

Lire la suite

Le futur Nespresso du vin ?

23 Août 2015 , Rédigé par Pascal Corbel

Les faits : Une jeune entreprise française, 10-vins a levé 800 000 euros (via le crowdfunding) pour finaliser la mise au point d'une machine permettant d'acclimater rapidement un flacon de 10 cl de vin équipé d'une puce RFID comportant les informations sur sa température idéale.

Source : "10-Vins invente le sommelier connecté à domicile", Les Echos, 29-30 mai 2015.

Commentaire : Le parallèle avec Nespresso est sans doute osé dans la mesure où cette machine semble plus particulièrement adaptée à un usage professionnel (consommation au verre dans les restaurants). Mais il ne s'agit là que d'un avis personnel et, après tout, c'est ainsi que Nespresso avait d'abord positionné son système (sans succès), avant de se tourner vers les particuliers.

Mais le cas est intéressant car il correspond à plusieurs caractéristiques-types de la start-up d'ajourd'hui :

- Une équipe et non un créateur solitaire (l'entreprise a été créée par trois jeunes ingénieurs) ;

- Des collaborations avec des sociétés d'ingénierie (ADMI, Naonext), d'embouteillage (Wit) et académiques (Ecole Centrale de Nantes) ;

- L'utilisation du crowdfunding pour lever des fonds.

Lire la suite

Le positionnement, puis la technologie...

22 Août 2015 , Rédigé par Pascal Corbel

Les faits : Canyon est une marque qui vise le segment haut-de-gamme du cyclisme mais en pratiquant des prix moins élevés que ses concurrents directs : la vente directe lui permet d'économiser la marge du distributeur. Pour affirmer son caractère premium, il multiplie les prouesses technologiques (vélo le plus léger, le plus rapide...).

Source : "Canyon, le pirate allemand qui révolutionne le vélo", Les Echos, 3-4 juillet 2015.

Commentaire : Ici, le point de départ est la capacité de vendre le même produit aux clients à un prix inférieur (l'entreprise a commencé en vendant des cadres importés). Mais le risque est alors de se laisser entraîner vers le bas de la gamme. Canyon a réussi à éviter cet écueil en jouant sur l'innovation. L'innovation technologique n'est donc pas ici le fondement de la stratégie de cette entreprise mais c'est une brique devenue indispensable à son positionnement innovant.

Lire la suite

Excel menacé ?

21 Août 2015 , Rédigé par Pascal Corbel

Les faits : Anaplan est un logiciel collaboratif en ligne destiné à la planification et au reporting. La société qui le commercialise est passée de 35 salariés en 2012 à 400 aujourd'hui et revendique 40 000 utilisateurs chez 300 clients. En jouant directement sur le cloud et en proposant une technologie permettant de gagner du temps sur les gros calculs, Anaplan se positionne directement sur le marché des grandes entreprises.

Source : "Anaplan veut remplacer Excel dans les entreprises", Les Echos, 3-4 juillet 2015.

Commentaire : Certes, nous sommes en réalité très, très loin du nombre d'utilisateurs d'Excel. Mais c'est l'occasion de se souvenir que chaque grande révolution technologique constitue une opportunité (si ce n'est la seule !) de déstabiliser des leaders bien établis.

Lire la suite

Les fabricants de jouets, prochaines victimes de l'ère numérique ?

21 Août 2015 , Rédigé par innopi.over-blog.com

Les faits : La diffusion des imprimantes 3D chez les particuliers risque de finir par poser des problèmes de propriété intellectuelle. Si elles sont limitées aujourd'hui à des objets simples en plastique, on peut anticiper que les avancées techniques permettront de d'atteindre des performances autrement plus dangereuses pour les industriels dans les années à venir. Dès lors, doit-on conserver le principe du droit de copie privée pour ce type de produit ? Des réflexions sont en cours.

Source : "L'impression 3D, cauchemar de la propriété intellectuelle ?", Les Echos, 12-13 juin 2015.

Commentaire : Comme le souligne l'article, le secteur du jouet risque d'être parmi les premiers touchés, en particulier les jouets relativement simples en plastique. Ne sera-t-il pas tentant de fabriquer ses propres pièces type "Lego" ? Cela implique pour ces entreprises une réflexion sur leur modèle d'affaires du même type que celle qu'ont connu les producteurs de musique, de contenus audiovisuel ou l'industrie du livre (voir notre article récent sur le sujet). On peut aussi imaginer que des entreprises du jouet se spécialisent dans le jouet à fabriquer soi-même en fournissant les données numériques nécessaires (éventuellement personnables).

Lire la suite
1 2 3 4 > >>