Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quand les anciennes technologies subsistent... en se modernisant

28 Juillet 2012 , Rédigé par innopi.over-blog.com Publié dans #Actualités techno commentées

Les faits : ATR, constructeur d'avions régionaux (70 à 100 places environ) vient de livrer son millième avion... à hélices. Cette technologie n'a en effet jamais été totalement abandonnée pour les avions de ligne. Et la nécessité d'économiser du carburant lui redonne un potentiel supplémentaire. Ainsi, sur les 1200 commandes d'ATR enregistrées sur trente ans, près de la moitié ont été enregistrées depuis 2005.

 

Source : "ATR livre son millième avion à hélices et prépare l'avenir", Les Echos, 4/5 mai 2012.

 

Commentaire : On a souvent en tête un modèle de substitution d'une nouvelle technologie à une autre, moins performante. La réalité est plus complexe : la performance d'une technologie se mesure selon des critères multiples. Or, l'importance d'un de ces critères peut varier dans le temps. C'est ainsi que la consommation de carburant devient primoridiale pour les avions, l'émission de CO2 pour les centrales électriques, etc. C.M. Christensen (in The Innovator's Dilemma, Harvard Business School Press, 1997) avait montré comment le besoin de disques durs plus compacts et robustes (au détriment de la capacité et de la vitesse) avait conduit à l'émergence de générations successives de disques durs, avec des leaders différents. Par ailleurs, face à l'arrivée d'une nouvelle technologie, les anciennes technologies menacées font souvent de gros efforts pour améliorer leurs performances. J.M. Utterback (in Mastering the Dynamics of Innovation, Harvard Business Scool Press, 1996) avait ainsi montré comment on avait amélioré les techniques de découpe de la glace face à l'arrivée des premiers systèmes réfrigérants artificiels il y a plus d'un siècle). De même, Swatch avait remis au gout du jour la montre mécanique face au déferlement des montres électroniques dans les années 1980. Ici, on a continué à investir dans l'amélioration des performances des turbopropulseurs à hélices, évitant un déclassement total de la technologie. Certaines équipes de chercheurs travaillent même sur de nouvelles générations de dirigeables pour l'observation et le transport de charges lourdes.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article