Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sanofi-Aventis cherche à racheter Genzyme

8 Octobre 2010 , Rédigé par innopi.over-blog.com Publié dans #Actualités techno commentées

Les faits : Sanofi-Avantis tente de racheter la "biotech" américaine Genzyme.

 

Source : Enjeux - Les Echos, octobre 2010.

 

Commentaire : Certaines industries sont parfois confrontées à des changements radicaux sur la nature des produits proposés, les processus de fabrication mais aussi les méthodes de R&D. L'avènement à la fin des années 1970 des "nouvelles biotechnologies", notamment fondées sur la génomique (avec notamment la création aux Etats-Unis de Genentech), qui se sont considérablement développées depuis alors même que les processus traditionnels fondés sur la synthèse chimique connaissaient une baisse de productivité, constituent l'une de ces révolutions. Certaines de ces  entreprises dites "biotechs" sont devenues de grands laboratoires pharmaceutiques (Genentech et Amgen notamment). Beaucoup, toutefois, n'ont pas les moyens d'intégrer toutes les activités en aval (études cliniques, gestion des autorisations de mise sur le marché) et cherchent plutôt à céder leurs innovations sous forme de licences à des grands laboratoires pharmaceutiques (les "bigs pharmas") mieux armés pour cela. Résultat : plutôt que de précipiter les acteurs traditionnels dans la crise, les biotechnologies ont plutôt constitué pour eux des relais de croissance. Il n'en demeure pas moins qu'il vaut mieux être présent sur ces nouveaux créneaux. Et c'est un retard à ce niveau que Sanofi-Aventis cherche à compenser en tentant (sans succès à ce jour) de racheter Genzyme. Mais, bien évidemment, plus on les rachète tard, alors que leurs produits ont déjà prouvé leur potentiel et se vendent déjà bien, plus les biotechs sont chères. Sanofi-Aventis a tout de même mis 18,5 milliards de dollars sur la table. Et ce n'était pas suffisant...

 

Pour en savoir plus : Il existe de nombreux travaux de recherche sur les biotechnologies. Nous avons, avec deux collègues, publiés dans la revue française de gestion, un article sur ce sujet fondé sur l'analyse d'un échantillon de brevets de grands laboratoires pharmaceutiques d'un côté et d'entreprises de biotechnologie de l'autre (voir le résumé).

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article