Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Systèmes d’information, innovation et création de valeur : premiers enseignements du programme MINE France

21 Août 2010 , Rédigé par innopi.over-blog.com Publié dans #Publications : résumés et liens

Corbel, P. ; Denis, J.P. et Taha, R. « Systèmes d’information, innovation et création de valeur : premiers enseignements du programme MINE France », Cahiers du CIGREF n°2, septembre 2005, p.71-90

 

Résumé : L’articulation entre systèmes d’information, innovation et création de valeur (désormais SI – I – CV) est au carrefour de plusieurs problématiques « classiques » en management des systèmes d’information : comment évaluer l’impact des investissements en SI sur la performance de l’entreprise ? Comment transformer des investissements « techniques » en changement dans les pratiques de l’organisation ? Comment gérer les projets d’implémentation de nouvelles technologies liées au SI ? On retrouve ici les thèmes de l’évaluation des SI et de l’utilisation des TIC qui font l’objet de travaux approfondis – notamment dans le cadre du CIGREF. L’objectif du programme MINE France, dont cet article rend compte des premières avancées, n’est toutefois pas de creuser chacune de ces questions prises individuellement.

La recherche menée dans le cadre de ce programme est en effet d’abord fille d’une conviction : l’importance de dépasser une vision très techno-déterministe de l’investissement en SI pour articuler la question de la création de valeur associée au SI avec le thème de l’innovation. Ce thème ne recouvre pas seulement l’innovation en SI mais bien l’innovation rendue possible (et nécessaire) par le SI. Dans ces conditions, c’est l’efficacité de cette articulation, et non l’investissement en SI pris isolément, qui est seule susceptible d’être créatrice de valeur, c’est-à-dire génératrice de cash-flows futurs selon le langage financier.

L’article rend compte d’abord en détail des modalités concrètes d’organisation du programme MINE France. Le projet est de faire émerger de l’analyse des pratiques des entreprises participantes un nombre limité de configurations génériques d’articulations entre les trois grandes dimensions SI – I – CV. Ces pratiques sont appréhendées via des entretiens et la réalisation d’études de cas dans un double souci de robustesse théorique et empirique.

Les deux sections suivantes de l’article présentent les premières avancées du programme. L’objectif n’est pas d’ajouter de nouvelles recettes, aussi vite écrites et lues qu’oubliées. Une partie significative du travail de recherche a donc consisté à s’efforcer de poser le plus correctement possible le « problème » de l’articulation SI – I – CV au vu de la revue de la littérature et des premières investigations empiriques (deuxième partie). On verra ainsi qu’un investissement en SI est d’abord un investissement immatériel. Loin d’être banal, ce constat est porteur d’implications importantes fort justement recensées et analysées par B. de Montmorillon (2001) et qu’il convient d’intégrer. La plus importante est sans doute qu’un investissement immatériel ne peut créer qu’un potentiel d’amélioration des performances, et donc de création de valeur, et que sa concrétisation passe par d’autres voies que celles d’un investissement classique.

La troisième partie expose enfin les premiers résultats comparatifs issus des études de cas achevées ou en cours de réalisation. Si la conception des « configurations » SI – I – CV nécessitera de bien plus amples investigations, de premiers éléments de comparaison peuvent toutefois être apportés et des pistes dessinées.

 

Lien : Le cahier de recherche du Cigref n°2 peut être téléchargé sur le site de l'association.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article