Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Articles récents

Le brevet : un instrument de gestion à l’articulation entre exploration et exploitation

16 Septembre 2010 , Rédigé par innopi.over-blog.com Publié dans #Publications : résumés et liens

Corbel, P. et Chevreuil, S. « Le brevet : un instrument de gestion à l’articulation entre exploration et exploitation », Journée transdisciplinaire de recherche AIMS/AGRH « gérer la tension entre exploitation/exploration : quel management de l’innovation ? », Annecy, septembre 2008

 

Résumé : Cette contribution vise à montrer que l’impact potentiel du brevet sur les capacités des entreprises à développer à la fois des capacités d’exploration et d’exploitation dépasse de loin la simple protection des innovations technologiques de l’imitation. Elle repose sur le croisement d’une partie de la littérature récente sur le brevet et d’une combinaison de trois études empiriques qualitatives visant collectivement à mieux appréhender les différents rôles du brevet.

En effet, ce dernier joue, effectivement ou potentiellement, un rôle au niveau de la recherche de solutions techniques innovantes, de la formalisation de ces solutions, de leur diffusion au sein de l’entreprise, de leur incorporation aux produits, voire au niveau l’implication de certains personnels des bureaux études dans leur entreprise.

Nous tentons de conceptualiser ces interactions autour d’une chaîne de valeur centrée sur le savoir puis de poser les bases d’une analyse du brevet en tant qu’outil de gestion.

Lire la suite

Gestionnaire public et problématiques transversales – Un rôle managérial accru

16 Septembre 2010 , Rédigé par innopi.over-blog.com Publié dans #Publications : résumés et liens

Chomienne, H. et Corbel, P. « Gestionnaire public et problématiques transversales – Un rôle managérial accru » in B. Mazouz, Le métier de gestionnaire public à l’aube de la gestion par résultats, Presses de l’Université du Québec, Québec, août 2008, p.419-448

 

Résumé : Nous examinons dans ce chapitre l'évolution de la situation et le rôle des gestionnaires publics confrontés aux nouvelles structures transaversales (délégations, missions, agences...) créées pour gérer la complexité accrue des situations. Il s’agit notamment pour ces nouveaux gestionnaires publics de faire cohabiter deux univers parfois contradictoires : celui du respect des procédures administratives et celui de l’atteinte des objectifs de performance. Nous nous fondons sur deux études de cas, celle d’une politique transversale, devenue priorité nationale en 2002 : la sécurité routière et celle d’une politique très décentralisée : le management de la propriété intellectuelle des organismes publics de recherche.

Lire la suite

Evaluation de la valeur des brevets : difficultés et pistes de recherche

16 Septembre 2010 , Rédigé par innopi.over-blog.com Publié dans #Publications : résumés et liens

Corbel, P. « Evaluation de la valeur des brevets : difficultés et pistes de recherche », Cahiers de recherche du LAREQUOI, Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, 2008/1, juillet 2008, p.36-49

 

Résumé : Les méthodes habituellement utilisées par les praticiens pour évaluer financièrement la valeur d’un brevet ou d’un portefeuille de brevets ne prennent pas en compte l’ensemble des rôles qui lui sont attribués. Cet article tente de montrer comment certains de ces rôles pourraient être évalués en proposant des outils de mesure concrets de la valeur procurée par l’accès aux technologies de tiers et par l’effet de dissuasion offert par la détention d’un portefeuille significatif de brevets. Il en souligne toutefois également les limites, liées à la nature particulière de ces actifs.

 

Lire la suite

Les batailles de standards : proposition d’une grille de lecture et application au cas du remplacement du DVD

16 Septembre 2010 , Rédigé par innopi.over-blog.com Publié dans #Publications : résumés et liens

Corbel, P. ; Lentz, F. et Reboud, S. « Les batailles de standards : proposition d’une grille de lecture et application au cas du remplacement du DVD », Actes de la XVIIème Conférence Internationale de l'AIMS, Nice, mai 2008

 

Résumé : Cet article vise à présenter une grille d’analyse des batailles de standards industriels et à réaliser un premier test de sa pertinence à travers l’étude du cas de la bataille entre le format « Blu-Ray » de Sony et le format « HD-DVD » de Toshiba pour remplacer l’actuel standard DVD. La grille d’analyse est d’abord présentée en détail en insistant sur ses fondements théoriques. Elle est ensuite appliquée à un cas qui présente une originalité par rapport aux études habituellement réalisées sur ce thème : la bataille est en effet en cours. Il ne s’agit donc pas de l’analyse a posteriori d’une compétition dont le résultat est connu. Deux problématiques habituellement traitées séparément le sont donc ici simultanément : les facteurs déterminants d’une bataille entre deux standards de même génération et celle du remplacement d’un standard existant.

 

Lien : L'article au format PDF peut être téléchargé sur le site de l'AIMS.

Lire la suite

Quelques jalons pour une nouvelle gouvernance des SI

16 Septembre 2010 , Rédigé par innopi.over-blog.com Publié dans #Publications : résumés et liens

Corbel, P. et Denis, J.P. pour l’équipe MINE du Larequoi, Quelques jalons pour une nouvelle gouvernance des SI, rapport du programme MINE France, Cigref, décembre 2007, 85 p.

 

Résumé : Ce rapport propose une synthèse des principaux enseignements issus du programme « MINE France », mené en liaison avec le programme international MINE dirigé par Roger Miller et son équipe de l’Ecole Polytechnique de Montréal. Le but de « MINE France » a été d’examiner plus particulièrement, à travers une série d’études de cas, les relations entre systèmes d’information (notamment dans le sens des investissements dans les TIC), innovation et création de valeur.


Nous commençons (chapitre 1) par poser les principaux jalons théoriques et méthodologiques de notre recherche. Celle-ci est principalement fondée sur une série d’entretiens semi-directifs (ce qui signifie : sur la base de thèmes pré-définis, mais en laissant une grande liberté à l’interviewé) dans plusieurs entreprises, quatre ayant finalement accepté de participer à ce projet. Les fondements théoriques développés concernent notamment les concepts d’efficience-coût et d’efficience par la création de valeur, ainsi que la conception de l’investissement immatériel de Bernard de Montmorillon, qui ont fortement contribué à orienter les analyses qui suivent.


Les quatre études de cas sont d’abord présentées sur un mode essentiellement descriptif (chapitre 2), mais en prenant comme base de structuration les trois questions fondamentales que notre analyse théorique nous a conduit à considérer comme cruciales : quelles transactions créatrices de valeur associées au modèle d’affaires ? Quelle problématique entrepreneuriale sous-jacente au modèle d’affaires pour concrétiser le potentiel de création de valeur ? Quels rôles et usages impulser pour le SI en conséquence ? Nous développons également les caractéristiques des projets que l’on nous a présentés comme particulièrement significatifs au sein des entreprises étudiées, et qui ont servi de fondement au chapitre sur la conduite des projets liés au SI. Nous montrons comment ceux-ci ont contribué à infléchir le modèle d’affaires de l’entreprise, montrant ainsi que l’impact de ce type de projet était loin de rester limité à la simple efficience-coût souvent mise en exergue.


Le chapitre 3 développe plus particulièrement les problématiques liées à la conduite de projets. Il montre, notamment à travers une étude de cas sur une grande banque française, comment le besoin de coordination peut se combiner à une certaine autonomie laissée aux acteurs sur le terrain et une certaine liberté de « variation » autour d’un schéma directeur, qui est lui invariant et compris de tous. Nous en développons quelques unes des implications pour le cahier des charges et le rythme de développement et de déploiement de ce type de projet. Nous en développons également les conséquences au niveau de l’évaluation en soulignant les limites des évaluations à dominante financière et en insistant sur le caractère de créateur de potentialités des investissements en SI.


Le chapitre 4 esquisse une typologie d’interactions entre deux types de chaîne de valeur : la chaîne de valeur classique, proposée par Michael Porter, centrée sur les activités opérationnelles, et une chaîne de valeur davantage centrée sur la création et la transformation en valeur de nouveaux savoirs. Nos études de cas montrent deux types d’interfaçage possibles entre les deux chaînes. Le SI peut non seulement contribuer à l’efficience de chacune d’entre elles séparément, mais aussi (et peut-être surtout) à une meilleur fonctionnement des interfaces entre les deux.


Le chapitre 5 montre en quoi les évolutions récentes du contrôle de gestion au niveau académiques seraient susceptibles de faire écho à certaines des préoccupations manifestées par les personnes interrogées dans le cadre de ce projet de recherche. Il insiste, dans la droite ligne des enseignements que nous venons de mentionner, sur la nécessité de raisonner en termes d’exigences paradoxales pour pouvoir prendre en compte simultanément des logiques d’efficience-coût et d’efficience par la création de valeur, de maîtrise du présent et de préparation de l’avenir, de contrôle par les résultats et de contrôle par les valeurs, etc. Cela amène à repenser en profondeur les relations entre stratège et contrôleur, deux rôles qu’un DSI est nécessairement amené à jouer, même si c’est avec un dosage différent d’une entreprise à l’autre.

Lire la suite

Areva : enjeux stratégiques d’un géant de l’électronucléaire français

16 Septembre 2010 , Rédigé par innopi.over-blog.com Publié dans #Publications : résumés et liens

Corbel, P. « Areva : enjeux stratégiques d’un géant de l’électronucléaire français », cas n° G1538, CCMP, octobre 2007

 

Description : AREVA est un groupe intéressant au niveau stratégique à plus d'un titre : le rôle central qu'y joue la technologie, ses liens avec l'Etat, les mouvements stratégiques récents dont il est à l'origine. Ce cas propose de l'analyser :

- soit en une seule séance en se concentrant sur les données les plus récentes ;

- soit en plusieurs séances en utilisant les annexes historiques qui sont jointes.
Le cas est donc composé d'une partie décrivant la création du groupe Areva et présentant les indications financières clés, les évolutions récentes du périmètre des activités et les données essentielles de chacun des pôles d'activité nécessaires à la réalisation d'un diagnostic stratégique ainsi que d'une partie synthétisant l'histoire de ses principales composantes….
L'apprenant est mis dans la situation du consultant junior qui doit établir le diagnostic stratégique du groupe…

 

Objectifs pédagogiques : Le cas AREVA peut alimenter des réflexions et enseignements en management stratégique dans les trois domaines suivants :
1 - Le management de l''innovation technologique (tant AREVA a toujours été et reste toujours une entreprise de pointe dans ce domaine) ;
2 - Les grandes réorientations stratégiques, notamment sur les marchés saturés, voire en déclin, et donc, d''une manière plus générale, l''analyse stratégique ;
3 - Les liens entre la stratégie d''entreprise et la politique (au niveau étatique).

 

Lien : Le cas peut être acheté auprès de la centrale des cas et médias pédagogiques (CCMP).

Lire la suite

Tablettes : Samsung contre Apple

15 Septembre 2010 , Rédigé par innopi.over-blog.com Publié dans #Actualités techno commentées

Les faits : Samsung présente sa Galaxy Tab, future concurrente de l'iPad.

 

Source : Les Echos,10-11  septembre 2010.

 

Commentaire : L'iPad ayant semble-t-il trouvé un public, les concurrents cherchent à venir le concurrencer sur ce terrain. L'un des avantages des suiveurs sur un marché est qu'ils peuvent tenir compte de la situation du pionnier : Samsung a donc choisi un positionnement différent avec un produit moins cher et plus compact. Mais surtout, les "tablettes" étant en quelque sorte des hybrides entre un ordinateur et un téléphone mobile, Samsung se rapproche beaucoup plus du mondes des mobiles que l'Ipad, plus proche d'un ordinateur. Il a en effet une fonction téléphone. Il devrait donc être distribué par les opérateurs de téléphonie mobile qui devraient le subventionner en échange d'engagements. Résultat : il pourrait coûter deux à trois fois moins cher que l'iPad !

Lire la suite

Ping

13 Septembre 2010 , Rédigé par innopi.over-blog.com Publié dans #Actualités techno commentées

Les faits : Apple annonce le lancement d'un réseau social consacré à la musique et réservé aux titulaires d'un compte iTunes.

 

Source : Les Echos, 3-4 septembre 2010.

 

Commentaire : Apple cherche ainsi à renforcer l'esprit de communauté des utilisateurs de produits Apple, tout en cultivant son image d'entreprise à la pointe, même s'il n'a rien d'un pionnier dans ce domaine (comme c'est d'ailleurs le plus souvent le cas chez Apple, voir notre article à ce sujet).

Mais ce réseau est aussi un moyen de compenser une faiblesse du système Apple : son manque d'ouverture. Certes, cela a quelques avantages, notamment en matière de fiabilité, voire de sécurité. Mais cela limite aussi les effets des externalités de réseau (phénomène par lequel plus le nombre d'utilisateurs d'un produit ou d'un service est élevé, plus cela le rend intéressant... et donc plus il y a d'utilisateurs). Apple a su utiliser à merveille ce phénomène avec son site d'applications pour l'iPhone et l'iPad, mais il risque maintenant d'être dépassé par celui mis en place par Google. Autrement dit, comme le souligne le journaliste des Echos Michel Ktitareff, ce qui se joue en arrière plan est une guerre de standards entre les systèmes d'exploitation pour téléphone mobiles.

Lire la suite

Airbus A350 : baisse des prévisions de production

12 Septembre 2010 , Rédigé par innopi.over-blog.com Publié dans #Actualités techno commentées

Les faits : Airbus revoit à la baisse ses prévisions de production pour son futur Airbus A350, dont les premières livraisons sont en principe prévues mi-2013. En 2007, il était prévu d'en fabriquer 18 en 2013, 51 en 2014, 83 en 2015 et 120 en 2016, puis 13 appareils par mois. Aujourd'hui, on prévoit 10 en 2013, 40 en 2014, 60 en 2015.

 

Source : Les Echos, 27-28 août 2010.

 

Commentaire : Ce retard, qui vient après celui de l'A380 et de l'A400M chez Airbus, mais aussi du 787 chez Boeing illustre la complexité du management de ces grands projets. Ici, l'explication donnée est celle de l'utilisation beaucoup plus étendue de carbone que sur les modèles précédents (en vue d'alléger l'avion), qui pose une certain nombre de problèmes techniques. Dans le cas de l'A380, c'étaient des difficultés au niveau de l'industrialisation.

Ce type de retard est compréhensible : les avions sont des produits très complexes, avec des procédures de validation lourdes. Le développement et l'industrialisation impliquent la participation et la montée en cadence simultanée de centaines de sous-traitants. Mais le fait que les retards deviennent systématiques pose aussi la question de la pertinence des prévisions au départ. Poser des objectifs ambitieux en termes de délais a un double objectif : mettre les acteurs du projet sous pression et capter des clients qui, en cas d'annonce d'un lancement trop tardif, pourraient se tourner vers les concurrents (ce d'autant que les commandes, dans le domaine aéronautique, s'accompagnent d'une avance permettant d'alimenter le financement du projet). Mais, outre que le non respect des dates de livraison contractuelles entraîne des pénalités financières, des retards systématiques entraînent une perte de crédibilité sur les annonces futures...

Lire la suite

Le nouveau Kindle

12 Septembre 2010 , Rédigé par innopi.over-blog.com Publié dans #Actualités techno commentées

Les faits : Aux Etats-Unis, Amazon commercialise la version 3 de son Kindle (lecteur de livres électroniques). Celui-ci est proposé à 139 dollars pour le modèle Wi-Fi et 189 dollars pour le modèle 3G. Nous sommes très loin des prix de l'iPad qui, même s'il est beaucoup plus polyvalent, est le principal concurrent actuel du Kindle. Selon certains observateurs, Amazon aurait une stratégie de type "lame de rasoir", en cherchant à réaliser des bénéfices non pas sur l'appareil de lecture mais sur la vente de livres électroniques - il propose d'ailleurs de nouvelles conditions, plus avantageuses, aux éditeurs, du moins s'ils acceptent de pratiquer des prix bas (moins de 10 dollars l'ouvrage).

 

Source : Les Echos, 27-28 août 2010.

 

Commentaire : La relance du marché du livre électronique depuis 2007 par Amazon montre les difficultés d'émergence de ce marché. Une première vague de produits avait en effet été lancée au tournant du siècle, au moment de la bulle Internet, sans grand succès. Le Kindle est donc très loin d'être le pionnier sur ce marché. Mais, outre les progrès technologiques, l'offre d'Amazon est crédibilisée par la puissance qu'a acquis le leader mondial de la distribution en ligne, qui était au départ un e-libraire. De plus, le consommateur a entre-temps modifié ses habitudes en termes de consommation de musique. Il s'est donc habitué à l'absence de support physique.

Lire la suite
<< < 10 20 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 > >>