Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quelques erreurs (annales - sujet sur les e-books)

30 Avril 2011 , Rédigé par innopi.over-blog.com Publié dans #Pour mes étudiants

En complément des articles décrivant le sujet de 2010-2011 sur les livres électroniques et donnant quelques éléments de corrigé, voici quelques erreurs fréquemment relevées dans les copies :

- Sur la première question : certaines réponses portaient plus sur le produit (description détaillée des caractéristiques) et ses avantages pour le consommateur que sur les enjeux stratégiques pour les principaux acteurs. Ces aspects sont hors-sujet. D'autres ont cherché à répondre globalement. Or bien répondre nécessitait ici de différencier les enjeux des acteurs concernés.

- Sur la deuxième question : plusieurs étudiants ont (ré)cité les freins au niveau du consommateur étudiés en cours sans expliquer en quoi ils s'appliquaient (ou non) au cas étudié ici.

 - A l'inverse, quelques uns ont répondu aux différentes questions sans s'appuyer sur le cours : c'est particulièrement dommage pour la deuxième et la troisième, qui permettaient de mobiliser facilement certains concepts étudiés (freins à la diffusion, rendements croissants d'adoption, stratégie de pénétration...).

Gardez à l'esprit qu'une partie importante de l'évaluation porte sur votre capacité à mobiliser les concepts et méthodes étudiés en cours (qu'il faut donc maîtriser) pour mettre en oeuvre votre propre analyse des phénomènes (donc il ne faut pas se contenter de montrer que l'on connait son cours).

Lire la suite

Eléments de corrigé : le e-book (annales)

30 Avril 2011 , Rédigé par innopi.over-blog.com Publié dans #Pour mes étudiants

Voici quelques éléments de corrigé sur le sujet posé en examen de management de l'innovation et des systèmes d'information en M1 sciences du management en 2010-2011. Bien évidemment, dans une copie, chacun de ces points devrait être développé.
Quels sont les enjeux stratégiques de l’émergence d’une telle technologie pour les principaux acteurs du marché du livre et de l’électronique grand public ?

Quatre grands types d'acteurs économiques sont directement concernés par le développement de ce marché :

- Les fabricants de produits électroniques pour le grand public (positionnement sur un marché émergent, potentiel d'autant plus important que la tendance est aux produits intégrés - smartphones, tablettes...).

- Les éditeurs, qui doivent intégrer ce nouveau produit à leur modèle d'affaires (d'un côté c'est une nouvelle source de revenu potentielle, en touchant peut-être de nouveaux publics, pour des coûts de reproduction très faibles ; de l'autre la crainte est de voir se reproduire les phénomènes qui ont durement touché l'industrie de la vidéo et surtout de la musique).

- Les distributeurs (peuvent réaliser du chiffre d'affaires et de la marge sur les lecteurs, mais il existe un risque de désintermédiation - vente directe de l'éditeur au client - ou de perte de maîtrise de la distribution au profit d'acteurs venant du monde de l'électronique - Google ou Apple, par exemple - pour les livres électroniques eux-mêmes).

- Les imprimeurs (qui peuvent s'attendre à une chute de leur activité en cas de succès de ces nouveaux supports de lecture).

 

Quels sont les principaux freins auxquels le développement commercial du eBook risque de se heurter ?

Le plus simple était ici de reprendre les facteurs vus en cours et d'examiner lesquels étaient pertinents. L'absence de cadre réglementaire est ainsi explicitement cité dans l'article. On peut également s'attendre, d'après notre analyse dans la première question, à ce que certains distributeurs puissent ne pas "pousser" le produit de peur de perdre du chiffre d'affaires sur les ventes "papier". Au niveau du consommateur, on peut noter :

- le prix des liseuses, encore relativement élevé ;

- le coût de constitution d'une bibliothèque d'e-books ;

- la proportion encore assez faible de livres disponibles en format électronique (phénomène des rendements croissants d'adoption) ;

- la crainte de ne pas disposer d'un confort de lecture comparable au "vrai" livre et d'une perte de plaisir (risque fonctionnel) ;

- risque de problèmes de  fiabilité ou de durabilité des liseuses (idem) ;

- risque de disparition du format de lecture des fichiers électroniques les rendant à terme illisibles ;

- risque d'évolution rapide de la technologie rendant obsolètes les liseuses actuelles (risque d'opportunité) ;

- mémoire de l'échec de la première vague des e-books au début des années 2000.

 

La stratégie mise en œuvre par la FNAC vous paraît-elle adaptée pour surmonter ces freins ?

Globalement, la stratégie de la FNAC répond plutôt bien à ces préoccupations. Etant distributeur, elle n'est pas touchée par les freins au niveau de la distribution. Elle a par ailleurs mis en oeuvre des actions de lobbying pour faire évoluer la règlementation. Mais surtout, elle semble prendre en compte les principaux freins pour le consommateur :

- prix raisonnable ;

- possibilité de voir fonctionner le produit ;

- ajout de fonctions complémentaires rendant le produit utile même si l'offre de livres électroniques ne se développait pas (MP3, lecture de la presse) ;

- utilisation de ses relations avec les éditeurs pour établir une première base d'ouvrages (donc de produits complémentaires) disponibles ;

- ouverture du système vers d'autres formats (garantie pour les éditeurs et moyen de profiter des externalités de réseau).

Mais il était possible de faire une analyse plus critique, par exemple en argumentant que les prix (de la liseuse mais aussi des livres) auraient pu être plus agressifs et la communication sur le produit plus forte (la FNAC aurait alors mis en oeuvre une véritable stratégie de pénétration, ce qui n'est pas tout à fait le cas).

Lire la suite

Un concurrent pour le GPS ?

20 Avril 2011 , Rédigé par innopi.over-blog.com Publié dans #Actualités techno commentées

Les faits : Une start-up française, Sysnav, propose une technologie permettant la géolocalisation en se fondant sur les variations du camp magnétique. 

 

Source : Le Journal de l'Ecole de Paris n°86, novembre / décembre 2010, p.30-36.

 

Commentaire : Cette start-up propose des systèmes de navigation intertiels à bas coût. Il s'agit de l'application de recherches menées à l'origine dans le cadre du laboratoire de recherches balistiques et aérodynamiques du Ministère de la Défense (notamment dans le cadre de la thèse de doctorat de David Vissière, maintenant président de SysNav). Le modèle d'affaires de l'entreprise est fondé essentiellement sur des licences accordées à des industriels (par exemple Parrot pour des drones) et la participation à des projets de recherche. Elle n'envisage pas pour l'instant la commercialisation directe de produits (qui pourraient alors concurrencer les systèmes de GPS classiques). On voit qu'il y a une certaine effervescence autour des technologies de géolocalisation et que le GPS est susceptible de perdre son monopole...

Lire la suite

La voiture électrique, enfin ?

20 Avril 2011 , Rédigé par innopi.over-blog.com Publié dans #Actualités techno commentées

Les faits : Renault commence à tester des voitures électriques dans les Yvelines. 

 

Source : Les Echos, 8/9 avril 2011.

 

Commentaire : Le pari de Renault sur la voiture électrique est un pari important (les investissements sont considérables) et risqué. En effet, d'un côté, tout semble lui donner raison : au-delà des précoccupations environnementales, les prix atteints par le pétrole apportent une réelle incitation économique au changement. Mais, de l'autre, il ne faut pas oublier que ce n'est pas la première fois que l'on annonce une future forte croissance de la voiture électrique, qui rivalisait avec la voiture à essence pendant les premières années... du vingtième siècle. Frédéric Fréry, professeur à l'ESCP-EAP l'avait d'ailleurs qualifiée, dans un article revenant sur son histoire, de "technologie éternellement émergente" ("Un cas d'amnésie stratégique : l'éternelle émergence de la voiture électrique", présenté à la conférence annuelle de l'AIMS en 2000).

Un point important : le problème n'est cette fois plus abordé comme un simple remplacement du moteur à explosion par un moteur électrique et des batteries. Des réflexions plus globales sont menées pour permettre la mise en place d'un système susceptible de surmonter le principal frein technique à l'acquisition de véhicules électriques : l'autonomie (réseau de remplacement rapide des batteries, mise à disposition de véhicules essence ou diesel pour les trajets plus longs, etc.), mais aussi de permettre d'intégrer à l'avance les futures économies en carburant et en maintenance à travers des contrats de location (pour surmonter le problème du surcoût à l'achat). C'est bien l'ensemble du modèle d'affaires de la filière automobile qui serait à repenser...

Lire la suite

Chute du marché des GPS

20 Avril 2011 , Rédigé par innopi.over-blog.com Publié dans #Actualités techno commentées

Les faits : Troisième année consécutive de chute des ventes de GPS en France. 

 

Source : Les Echos, 25/26 février 2011.

 

Commentaire : Les marchés liés à l'électronique ont pour particularité une très forte instabilité. Un secteur très porteur pendant quelques années peut être freiné très vite par l'arrivée de produits de substitution. On se souvient du marché des assistants numériques personnels (PDA) réduit à presque rien par l'arrivée des "smartphones". Plus récemment, le marché des mini-PC, qui venait à peine de décoller, a connu un réel coup d'arrêt, lié notamment à l'arrivée des tablettes (voir notre article sur le sujet). C'est maintenant l'intégration de fonctions GPS aux téléphones mobiles qui entame le marché des terminaux GPS classiques. Cela impose aux acteurs du secteur de se repositionner (systèmes GPS spécialisés - ex. randonnée -, intégration de leurs systèmes aux véhicules à travers des partenariats avec les constructeurs automobiles ou encore vente de contenu - d'où le rachat de TéléAtlas par TomTom en 2008...). En en plus, il faut être vigilant face à l'arrivée de technologies complémentaires (voir l'article sur une start-up française proposant un système de géolocalisation pour les espaces couverts) ou de substitution (ce sera l'objet de notre prochain article).

Lire la suite

Grandes manoeuvres dans les énergies renouvelables en France

20 Avril 2011 , Rédigé par innopi.over-blog.com Publié dans #Actualités techno commentées

Les faits : Le fonds stratégique d'investissement entre au capital de Vergnet (seul fabricant franaçis indépendant d'éoliennes) et Total rachète les parts d'EDF dans Tenesol (spécialiste de l'énergie solaire). 

 

Source : Les Echos, 15/16 avril 2011.

 

Commentaire : Les industries des énergies renouvelables sont plutôt sous-développées en France. Certains y verront le résultat d'investissements excessifs dans le nucléaire. D'autres le résultat d'une organisation de l'innovation très centrée sur les grands groupes. Mais chacun est conscient du fait qu'il s'agit là de technologies stratégiques pour l'avenir. Résultat : des grands grands groupes comme Total ou Areva tentent de construire à coup d'acquisitions des pôles énergies renouvelables... pour ne pas rater un train déjà lancé à grande vitesse.

Lire la suite