Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

actualites techno commentees

Swatch recommence

29 Septembre 2013 , Rédigé par innopi.over-blog.com Publié dans #Actualités techno commentées

Les faits : Swatch divise par deux le nombre de composants d'une montre mécanique.

 

Source : "Le groupe Swatch casse les prix de la montre mécanique", Les Echos, 26/27 2013. 

 

Commentaire : Swatch reproduit ce qu'il avait fait il y a trente ans en proposant une montre analogique à pile permettant de contrer la montée des montres électroniques made in Japan. Il s'agit cette fois de réduire le nombre de composants des montres purement mécaniques, sans piles, qui occupent habituellement le haut de la gamme. Cela permettra de proposer des montres de ce type à partir de 80 euros, soit quasiment 10 fois moins que les montres actuelles. Cette innovation est protégée par 17 brevets. Une vraie innovation de rupture.

Lire la suite

L'importance de la marque pour les produits technologiques : un exemple concret

13 Août 2013 , Rédigé par innopi.over-blog.com Publié dans #Actualités techno commentées

Les faits : Une box de l'électronicien français Avidsen sera commercialisée sous la marque Thomson.

 

Source : "Comment Avidsen réussit à ressusciter Thomson avec sa box", Les Echos, 14/15 juin 2013. 

 

Commentaire : Avidsen est une PME française spécialisée dans les produits électroniques pour la maison (détecteurs, interphones, etc.). Elle s'apprête à commercialiser une box permettant de piloter à distance de nombreux périphériques. L'un de ses handicaps est son manque de notoriété. Sa solution ? Elle s'est adressée à Technicolor, propriétaire de la marque Thomson, qui reste forte en Europe, notamment en France et en Espagne, et a obtenu l'autorisation de l'utiliser.

Cela illustre bien la complémentarité potentielle entre droits de la propriété intellectuelle. La box elle-même pourrait faire l'objet d'une protection de son esthétique par dessin/modèle, de certaines de ses spécificités techniques par brevet (en l'occurrence, si Avidsen a bien déposé quelques brevets, ils ne semblent pas concerner cette box) et le code des logiciels associés est protégé par le droit d'auteur. Mais la confiance joue un rôle important dans la diffusion d'une innovation. Et l'un de ses vecteurs est la marque. Une box Thomson bénéficie, pour la plupart des consommateurs, d'une crédibilité supérieure à celle d'une box Avidsen.

Lire la suite

Les difficultés des innovations de procédé dans les industries lourdes

5 Août 2013 , Rédigé par innopi.over-blog.com Publié dans #Actualités techno commentées

Les faits : Les principaux actionnaires d'Urenco, n°1 d'Europe occidentale pour Areva cherchent à céder leur participation. Une coentreprise d'Urenco avec Areva, ETC, connaît pour sa part une forte baisse d'activité.

 

Source : "Le sort du champion de l'uranium Urenco préoccupe EDF et Areva" et "ETC, une coentreprise de pointe en lourde restructration", Les Echos, 31 mai/1er juin 2013. 

 

Commentaire : ETC est en fait victime de la fin des investissements d'Areva dans la technologie de centrifugation, bien plus économe en énergie (jusquà 240 millions d'euros d'économies par an, dont 180 millions sur la facture d'électricité) que celle utilisée dans son ancienne usine d'Eurodif. L'usine Georges Besse II, qui la remplace, est sur le point d'atteindre sa pleine capacité. Et aucun projet ne vient prendre le relai dans un contexte où l'accident de Fukushima a stoppé l'élan que semblait avoir retrouvé l'industrie nucléaire.

Cet exemple illustre deux des difficultés des innovations de procédé dans les industries lourdes :

- Les industriels venant d'investir dans une ancienne technologie vont généralement retarder au maximum l'adoption de la nouvelle car ils ont besoin de beaucoup de temps pour amortir leurs investissements. Cela explique qu'Areva ait tant tardé à adopter la centrifugation.

- Les fournisseurs des systèmes de production sont sujets à des forts à-coups. Ainsi, une fois l'essentiel du parc passé à la nouvelle technologie, les investissements se réduisent considérablement, surtout dans une industrie arrivée à maturité. Cela était déjà arrivé à Framatome, l'une des composantes d'Areva, qui, après avoir construit l'essentiel du parc nucléaire français dans les années 1970-1980 et s'être dimensionné en conséquence, à dû se restructurer fortement pour survivre avec un niveau d'activité beaucoup plus faible. C'est ce qui arrive aujourd'hui à ETC.

Lire la suite

Réglementation et innovation : des relations complexes

28 Avril 2013 , Rédigé par innopi.over-blog.com Publié dans #Actualités techno commentées

Les faits : Le cas des ampoules montre que la réglementation peut pousser à l'innovation. Cela peut même être le cas lorsqu'il s'agit d'interdire une innovation, comme le montre le cas du Belly putter en golf.

 

Source : "La lampe à incandescence s'éteint en Europe", Les Echos, 28/29 décembre 2012 et "Le Belly sème la zizanie", Le Journal du Golf, n°85, avril 2013, p.85-86.

 

Commentaire : L'interdiction des ampoules à incandescence à partir de 2013 en Europe a provoqué une véritable mutation du marché. La lampe à incandescence est passée de 45% de parts de marché en 2007 à 10% en 2012 en France, d'abord au profilt des lampes halogènes (passant de 21% à 46%) et de manière moins spectaculaire des lampes flucompactes (de 34% à 36%). Mais il a aussi conduit à une augmentation des volumes vendus et à un renouvellement accéléré des gammes avec notamment une forte poussée des lampes à LED, inexistantes en 2007 sur le marché et qui en représentaient déjà 8% en 2012.

La réglementation peut bien sûr aussi avoir des effets négatifs sur l'innovation, soit en interdisant la commercialisation de produits innovants, soit en l'assortissant de conditions les rendant moins intéressants, soit en jouant sur le contexte dans lequel celle-ci est lancée. La réglementation peut également limiter les expérimentations en matière de R&D, souvent pour des raisons de sécurité ou des raisons éthiques (par exemple, les cellules souches). Mais paradoxalement, même les interdictions peuvent avoir un effet de dynamisation de l'innovation, souvent pour obtenir des effets comparables sans enfreindre la règle.

Ainsi, lorsque les principales sources de réglementation du golf (le Royal and Ancient et l'USGA) ont annoncé la probable interdiction du Belly putter (un long putter, qui se tient contre le thorax pour assurer une meilleure stabilité), ils ont provoqué de nombreux débats et les réactions hostiles de certains fabricants de clubs... mais pas tous : "Nous ne sommes pas d'accord (avec la règle proposée) mais nous l'accepterons. Nous voyons cela comme une occasion d'innover dans le cadre des nouveaux standards imposés" a ainsi commenté l'ingénieur en chef d'Odissey, marque spécialisée dans les putters. Celle-ci propose déjà un modèle qui se colle... à l'avant-bras pour assurer plus de stabilité.

Lire la suite

Peut-on innover dans les secteurs traditionnels ?

14 Avril 2013 , Rédigé par innopi.over-blog.com Publié dans #Actualités techno commentées

Les faits : Le fabricant français d'instruments à vent Buffet rachète l'allemand B & S.

 

Source : "Buffet reprend l'allemand B&S pour s'imposer dans les instruments à vent", Les Echos, 7/8 décembre 2012

 

Commentaire : Les fabricants d'instruments de musique haut-de-gamme s'appuient généralement sur un grand respect de la tradition pour réaliser des produits de haute qualité. Cela doit-il pour autant exclure toute forme d'innovation ? Non, car les instruments peuvent tout de même évoluer dans le temps. Et non, car les procédés de production peuvent également être modifiés pour améliorer encore la qualité ou augmenter la productivité. D'ailleurs, parmi les motifs évoqué par le dirigeant du groupe français pour justifier son acquisition, il y a la mutualisation des services de R&D, apparemment bien développée chez l'Allemand. Il est donc important de ne pas penser l'innovation, même technologique, uniquement au niveau des industries high-tech. Toutes les industries sont potentiellement concernées...

Lire la suite

Oledcomm sur BFM

25 Février 2013 , Rédigé par innopi.over-blog.com Publié dans #Actualités techno commentées

Les faits : Cédric Mayeur, co-fondateur et directeur général d'Oledcomm, présente de manière très claire la technologie de transmission des données par des lampes à LED qui est à la base de la création de cette société.

 

Lien : Voir l'interview.

 

Commentaire : Nous avons indiqué lors d'un article précédent que nous allions suivre le développement de cette société et de la technologie qu'elle défend (sachant qu'elle n'est pas la seule à s'y intéresser). Elle suscite actuellement un très fort intérêt médiatique, à la fois utile pour être identifié par des concurrents potentiels et pour commencer à "éduquer" le consommateur, mais qui expose aussi assez largement le potentiel de cette technologie à des concurrents potentiels. Il s'agit donc d'un stade important : l'entreprise doit maintenant se développer rapidement et assoir sa position de leader, sinon elle risque d'avoir bien préparé le terrain... pour ses concurrents.

Lire la suite

Le lancement de la Wii U

20 Février 2013 , Rédigé par innopi.over-blog.com Publié dans #Actualités techno commentées

Les faits : Nintendo lance une nouvelle génération de consoles pour remplacer sa Wii, qui arrive en fin de vie.

 

Source : "Nintendo va jouer une partie décisive avec sa nouvelle Wii U", Les Echos, 30 novembre/1er décembre 2012.

 

Commentaire : Le marché des consoles est très particulier. Les bénéfices sur ce dernier ne viennent en effet pas tant de la vente des consoles elles-mêmes (au départ, elles sont en général vendues à perte ; le coût des composants se réduit ensuite rapidement mais la concurrence oblige les fabricants à répercuter une bonne partie de cette baisse sur le prix de leurs consoles), que des accessoires (Nintendo s'est montré particulièrement créatif à ce niveau avec sa Wii) et des revenus de licence sur les jeux. Il en résulte un phénomène que l'on rencontre de plus en plus souvent de type "le vainqueur emporte tout". Il est en effet indispensable de vendre de très grandes quantités de consoles pour rendre rentable la conception d'accessoires et de jeux. De plus l'intérêt d'une console dépend justement des accessoires qui l'accompagnent et surtout du catalogue de jeux compatibles. Or, celui-ci dépendra lui-même du nombre d'utilisateurs. On appelle cela le phénomène des externalités de réseau (ou rendements croissants d'adoption). C'est pour cela qu'il ne reste que trois acteurs sur ce marché et que Nintendo dont les activités sont moins diversifiées que celles de ses rivaux, joue sa survie à chaque lancement. Heureusement pour l'entreprise japonaise, avec 400 000 consoles vendues au cours des deux premières semaines de commercialisation aux Etats-Unis, la Wii U semble plutôt bien accueillie...

Lire la suite

Ariane 6 conçue avec ses clients

2 Février 2013 , Rédigé par innopi.over-blog.com Publié dans #Actualités techno commentées

Les faits : L'agence spatiale européenne a créé un "forum" réunissant ses plus gros clients pour l'aider à définir les caractéristiques de son lanceur de nouvelle génération.

 

Source : "L'agence spatiale s'inspire d'Airbus pour lancer Ariane 6", Les Echos, 30 novembre/1er décembre 2012.

 

Commentaire : S'associer à ses clients pour développer des produits dont le développement et l'industrialisation sont très coûteux est une pratique courante. Cela permet de s'assurer que les caractéristiques de ces derniers correspondront bien aux besoins du marché. Bien souvent, les clients s'engagent également à acheter un certain nombre d'exemplaires du produit en question. Le cas est intéressant ici car le domaine du spatial peut être considéré comme un secteur avant tout guidé par le progrès technologique, où les innovations sont donc plutôt de type "techno-push". Certains chercheurs, et notamment Von Hippel, considèrent que l'intégration de clients au processus de développement des nouveaux produits apporte de nombreux avantages et qu'il peut même être étendu à des secteurs fonctionnant en B to C (Business to Consumer). Christensen a toutefois montré que les entreprises trop strictement centrées sur les besoins de leurs clients actuels risquaient de passer à côté d'innovations répondant aux besoins de nouveaux clients potentiels.

Lire la suite

Le réseau du futur à l'UVSQ ?

26 Janvier 2013 , Rédigé par innopi.over-blog.com Publié dans #Actualités techno commentées

Les faits : Une start-up issue des laboratoires de l'Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines propose la transmission des données à travers des lampes à LED.

 

Sources : Un article sur le site web de l'UVSQ décrivant la démonstration réalisée au forum LeWeb'12, ainsi que le site web de la société.

 

Commentaire : A priori, en permettant la transmission à très haut débit de données via les systèmes d'éclairage (lampes à LED), la technologie LiFi proposée par Oledcomm a un potentiel considérable. On sait que la demande d'augmentation des capacités de transmission des données est très forte. Ici, il suffit de placer un petit photorécepteur sous les lampes pour activer cette fonction exploitant certaines propriétés des lampes à LED. Il ne suffit toutefois pas qu'une technologie réponde à un besoin pour qu'elle connaisse le succès.

Les dirigeants de cette start-up vont devoir imposer rapidement un standard technologique : ils devront pour cela fédérer autour d'eux des acteurs clés du secteur des télécommunications, convaincre les autorités si une adaptation de la réglementation est nécessaire et pour réaliser les investissements nécessaires dans l'éclairage public, qui pourrait être un relai puissant pour cette technologie. Ils sont en quelque sorte lancés dans une course de vitesse. Pour réaliser les investissements nécessaires, ils devront lever des capitaux significatifs dans des délais serrés (à moins d'opter pour un modèle d'affaires fondé sur le licensing - mais c'est plus difficile dans le cas d'une société qui n'est pas propriétaire du principal brevet couvrant l'innovation). L'équipe du LISV, le laboratoire de robotique de l'Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, n'est en effet pas la seule dans le monde à avoir travaillé sur ce type de technologie et il est probable que des alternatives utilisant le même principe sans enfreindre le brevet d'origine de l'UVSQ. Pour retarder l'arrivée de concurrents, ils pourraient déposer des brevets de perfectionnement rendant plus difficile le contournement du brevet de base... Mais cela nécessite d'avoir les moyens en R&D et le budget pour déposer et maintenir des brevets au niveau international.

Bref, si le potentiel est là, les obstacles sont encore nombreux. Cette start-up sera donc particulièrement intéressante à suivre. Elle pourrait aussi bien devenir une "success story" à la française qu'un cas d'école d'échec d'une technologie prometteuse. Nous suivrons donc les principales étapes de son développement... mais uniquement à partir des informations rendues publiques par l'entreprise. Je ne pourrai pas utiliser, les lecteurs le comprendront, les informations dont je dispose du fait de mes fonctions de vice-président chargé du développement et des partenariats à l'UVSQ. Vous n'aurez donc qu'une partie de l'histoire. Mais l'analyse n'en sera pas moins intéressante, espérons-le.

Lire la suite

Enfin des nouvelles encourageantes sur la voiture électrique ?

26 Janvier 2013 , Rédigé par innopi.over-blog.com Publié dans #Actualités techno commentées

Les faits : Les activités de Bolloré dans la voiture électrique dépassent les prévisions.

 

Source : "Bolloré accélère dans la voiture électrique", Les Echos, 12/13 octobre 2012.

 

Commentaire : Nous avons mentionné dans des articles précédents les freins qui limitent la diffusion de la voiture électrique en France (et dans les pays largement équipés en véhicules à moteur thermique en général). Si les ventes de Bolloré restent modestes (1 342 véhicules immatriculés sur les 9 premiers mois de 2012) et plutôt en décroissance par rapport au début de l'année, son système Autolib' à Paris connaît un certain succès avec 38 000 abonnés (dont 13 600 à l'année), ce qui est supérieur aux prévisions. Cela montre l'importance qu'il peut y avoir dans le cas d'un changement de système technologique de ce type à réfléchir bien au-delà de la seule conception d'un véhicule performant pour redéfinir les lignes du modèle d'affaires dominant dans le secteur. Bien adaptée à un usage citadin, ayant besoin d'un réseau local de bornes de rechargement, la voiture électrique peut répondre aux besoins ponctuels de personnes ayant renoncé à avoir leur propre véhicule. D'où la construction du modèle d'affaires autour d'un système de location des voitures dans de grandes agglomérations.

Lire la suite
1 2 3 4 5 > >>