Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le brevet, un instrument d’équilibration stratégique

18 Août 2010 , Rédigé par innopi.over-blog.com Publié dans #Publications : résumés et liens

Corbel, P. « Le brevet, un instrument d’équilibration stratégique », Actes de la XIIIème Conférence Internationale de l'AIMS, Le Havre, juin 2004 (présenté en session semi-plénière), article repris in P. Joffre, J. Lauriol et A. Mbengue, Perspectives en management stratégique, tome XI, éditions EMS, Caen,  juin 2005, p.103-120

 

Résumé : Le but de cet article est de montrer que le brevet est un instrument stratégique aux facettes multiples et non un simple outil juridique destiné à protéger des innovations technologiques de l’imitation.
Nous utilisons l’approche ago-antagoniste développée par E. Bernard-Weil pour analyser les stratégies d’utilisation du brevet à partir de deux couples ago-antagonistes : un couple rentes de monopole/rentes ricardiennes et un couple coopération/exclusion. Quatre stratégies génériques émergent de la formalisation de ces quatre pôles :
- Stratégie défensive visant à conserver le monopole sur la technologie ;
- Stratégie de licences visant à augmenter les royalties ;
- Stratégie d’échange de technologies ;
- Stratégie de type « course de vitesse ».
L’un des concepts centraux de l’approche ago-antagoniste est toutefois celui d’équilibration : il y a toujours à la fois de la coopération et de l’exclusion et on recherche à la fois des rentes ricardiennes et de monopole, mais avec des dosages différents, et sans que ne se dégage un équilibre stable. C’est pourquoi nous montrons ensuite comment le brevet permet de relâcher les contraintes de ces stratégies génériques (notamment à travers le nombre et le prix des licences accordées) à condition de développer une approche globale du management stratégique de ce type de ressource.
Cette analyse montre ainsi la nécessité de donner dans les entreprises un véritable caractère stratégique au brevet et surtout à son management. Cette dimension doit compléter son caractère technico-juridique et permettre une meilleure mise en cohérence de la stratégie de gestion des droits de la propriété industrielle et des autres aspects de la mise en œuvre de la politique de l’entreprise.

 

Lien : L'article au format PDF peut être téléchargé sur le site de l'AIMS.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article