Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Articles récents

Optimiam, première d'une série de vidéos sur les étudiants entrepreneurs

4 Février 2017 , Rédigé par innopi.over-blog.com

Xerfi, en partenariat avec Pepite France, va proposer une série de vidéos sur les entreprises crées par les étudiants entrepreneurs.

La première d'entre elles est en ligne et concerne une plateforme de mise en relation entre commerçants écoulant des invendus alimentaires et les consommateurs, issue du PEPITE PEIPS (Paris-Saclay) : Optimiam.

Lire la suite

L'enquête pour le baromètre de la PI du cabinet Lavoix est lancée

29 Janvier 2017 , Rédigé par Pascal Corbel

Pour les professionnels de la PI et les dirigeants d'entreprises s'impliquant directement dans les questions de PI : l'enquête 2017 du baromètre de la PI du cabinet Lavoix, à laquelle j'ai le plaisir de collaborer, est lancée :

http://www.barometredelapi.com/WebProd/cgi-bin/AskiaExt.dll?Action=StartSurvey&SurveyName=LAVBAR17&MODE_recueil=3

Attention, ce lien n’est pas nominatif et ne permet donc pas de d’enregistrer l’enquête en cours de passation et de reprendre ultérieurement là où le répondant s’est arrêté.

Lire la suite

Un enseignement supérieur en quête de sens ?

28 Décembre 2016 , Rédigé par innopi.over-blog.com

Un enseignement supérieur en quête de sens ?

Les faits : Stanford met des moyens considérables pour essayer de déloger Harvard de sa place de première université mondiale.

Source : "Harvard - Stanford : la guerre de l'excellence", Les Echos Week-end, 26-27 août 2016, p.11-17.

Commentaire : L'enseignement supérieur est désormais considéré par beaucoup d'observateurs comme un secteur d'activité presque comme les autres où une concurrence mondiale fait rage. Comme le but est d'attirer les meilleurs étudiants de la planète, à la fois pour des raisons stratégiques (le "soft power") et financières (dans la plupart des systèmes, les droits d'inscription représentent une part importante du budget des universités), les classements internationaux y jouent un rôle croissant.

Les implications sont importantes :

- Côté positif, cela engendre dans beaucoup de pays, une hausse des moyens dédiés à l'enseignement supérieur. Or, on sait que l'enseignement de haut niveau et la recherche (indissociables dans les universités) est l'une des clés d'une croissance économique soutenable. Mais le problème est que ces moyens ont tendance à se concentrer sur quelques institutions parmi les plus prestigieuses. C'est la clé du combat à coups de milliards pour attirer les Prix Nobel auquel se livrent Harvard et Stanford. C'est aussi, à une échelle beaucoup plus modeste, le sens du soutien de 60 millions d'euros du Ministère de la Défense français pour soutenir l'Ecole Polytechnique et ses quelques centaines d'élèves. Or, d'une part, l'avenir de nos pays dépend plus de la qualité de la formation de centaines de milliers de cadres intermédiaires que de nos "élites" et, d'autre part, il tend à rigidifier les positions sociales.

- L'autre problème est qu'il faut bien financer ce qui ressemble tout de même beaucoup à une bulle. Cela passe notamment par une hausse des droits d'inscription qui commence sérieusement à montrer ses limites aux Etats-Unis. Cette question des droits d'inscription reflète d'ailleurs l'incapacité de nos systèmes à trouver des équilibres satisfaisants. D'un côté l'emballement des droits, créateurs de fortes inégalités sociales, de l'autre, l'enfermement dans le dogme du quasiment gratuit (il serait intéressant de comparer en France les sommes consacrées à payer les droits d'inscriptions et celles consacrées aux forfaits téléphoniques par exemple), conduisant à une paupérisation du système.

Il reste qu'il est difficile de faire comme si tout cela n'existait pas, au risque, pour un pays comme la France, pourtant fort d'une forte tradition scientifique (au sens large, y compris dans les sciences humaines et sociales) de ne plus avoir aucun attrait pour les bons chercheurs et étudiants. C'était l'un des buts du projet d'Université Paris-Saclay, actuellement dans une phase critique de sa construction, mais il reste à espérer que nous saurons aussi lui donner un véritable sens, ne se limitant pas à une bonne place dans les "rankings" mondiaux et à la formation d'une "élite" étriquée.  

Lire la suite

Le retour des dirigeables II

26 Décembre 2016 , Rédigé par innopi.over-blog.com

Les faits : Un dirigeable britannique, Airlander 10, a fait son premier vol cet été. Il s'agit du plus gros objet volant actuel (92 mètres de long), il pourrait transporter jusqu'à 10 tonnes, ce qui est loin des possibilités des avions cargo (plus de 100 tonnes) mais pourrait le rendre intéressant pour le transport de charges très encombrantes.

Source : "Le plus gros aérostat du monde a fait son premier vol en Grande-Bretagne", Les Echos, 19-20 août 2016.

Commentaire : Nous signalions le possible retour des dirigeables dans un article de juin 2011. Retour qui s'avère tout de même lent et difficile...

Lire la suite

Une faille de plus...

20 Octobre 2016 , Rédigé par Pascal

Les faits : Une équipe d'universitaires a montré que les télécommandes d'ouverture de beaucoup de voitures du marché étaient "piratables". S'ils ont réussi à s'introduire dans des véhicules de nombreuses marques, les plus vulnérables semblent être les véhicules du groupe Volkswagen (tous les véhicules, de Skoda à Audi, utilisent le même système de déverrouillage).

Source : "Découverte d'une faille de sécurité sur des millions de voitures", Les Echos, 12-13 août 2016.

Commentaire : Il est certes inquiétant que l'on puisse voler des voitures ainsi sans effraction, même si ce n'est pas à la portée de chacun. Le fait que Volkswagen, apparemment prévenu depuis longtemps de ces failles n'a pas apporté de solutions aussi. Mais ce problème est aussi à mettre en liaison avec la grande tendance du moment sur le véhicule autonome. Si les constructeurs automobiles, dont ce n'est pas le coeur de métier, n'acquièrent pas des compétences très avancées en sécurité informatique, ce n'est plus simplement des vols mais des accidents ou la paralysie du trafic qui menaceraient dans un monde de voitures autonomes.

Lire la suite

Wal-Mart rachèterait Jet.com

19 Octobre 2016 , Rédigé par Pascal

Les faits : Le leader mondial de la grande distribution serait sur le point de racheter Jet.com, une start-up qui a mis en place une plateforme comportant déjà 1600 vendeurs, avec un credo : les prix les plus bas possibles (le modèle d'affaires d'origine prévoyait même un abonnement payant pour accéder aux services, les marges étant très serrées). Au total, cette start-up à la croissance foudroyante aurait généré 1 milliard de dollars de ventes dès sa première année d'existence. Elle annonce un objectif de 20 milliards à l'horizon 2020. Le montant de la transaction pourrait s'élever à 3 milliards de dollars.

Source : "Wal-Mart lorgne Jet.com pour contrer Amazon", Les Echos, 5-6 août 2016.

Commentaire : Et un exemple de plus de rachat d'une start-up Internet par un grand groupe "traditionnel". Je ne vais pas répéter les commentaires faits par exemple dans le cadre du rachat de start-up par Accor en 2015. L'un des risques, assez visible ici, est celui de surpayer ces acquisitions. Attention à ne pas retrouver la fièvre de l'achat de start-up à tout prix de la fin des années 1990...

Lire la suite

Les PUF sauvées par le numérique ?

18 Octobre 2016 , Rédigé par Pascal

Les faits : Les Presses Universitaires de France qui connaissaient de sérieuses difficultés semblent se redresser. L'un des facteurs de ce redressement : les possibilités d'impression de petites séries, voire d'impression à l'unité permises par les dernières techniques d'impression numérique.

Source : Nathalie Silbert, "Professeur Kessler, éditeur sauveteur", Les Echos week-end, 15 juillet 2016, p.18-20 (article également disponible en ligne).

Commentaire : Le numérique est souvent présenté comme une menace pour le livre papier. Comme souvent, les choses sont moins simples qu'il y paraît et le développement du numérique recèle de nombreuses opportunités pour les acteurs du livre et notamment les éditeurs, et pas seulement du fait des "reading data" (données de lecture) évoquées dans l'article précédent...

Lire la suite

Encore des données

18 Octobre 2016 , Rédigé par Pascal

Les faits : Les liseuses électroniques permettent de repérer de nombreuses données (quels livres sont effectivement lus ? A quelle vitesse ? etc.) qui peuvent ensuite être utilisées pour adapter l'offre. Ceci dit, comme l'avait déclaré J. Galassi, président d'un important éditeur new-yorkais : "Nous n'allons pas commencer à couper 'Guerre et Paix' sous prétexte que personne n'arrive à la fin !"...

Source : "Le juteux business des 'reading data'", Les Echos, 8-9 juillet 2016.

Commentaire : Je relevais récemment le fait que l'économie numérique était certes aussi une économie des données mais que le marché des données en tant que tel ne pouvait être que marginal dans l'économie réelle. Cet article rappelle toutefois que l'on va vraiment chercher des données partout.

Lire la suite

La mode des "labs"

17 Octobre 2016 , Rédigé par Pascal

Les faits : Contrairement aux "labs" de nombreux groupes, le i-Lab d'Air Liquide poursuit ses activités et a notamment aidé le groupe à imaginer l'usine du futur, mais il reste que "Les opérationnels du groupe ont du mal à se reconnaître dans ce que nous faisons, nous n'avons pas encore travaillé autant que je le voudrais sur des projets portés par eux" (O. Delabroy, vice-président en charge de la transformation numérique du groupe et toujours responsable du i-Lab).

Source : "Air Liquide, son i-Lab et ses 'tests&learn'", Les Echos, 27 juin 2016.

Commentaire : Au-delà de la mode des "labs", qui ont fleuri dans les grands groupes, ce cas, et notamment la remarque finale renvoie à une difficulté classique des entreprises, qui avait notamment été théorisée par J. March sous la forme du dilemme exploration / exploitation. Une entreprise doit à la fois exploiter au mieux ses ressources et compétences existantes et en renouveler la base à travers des activités d'exploration. Le problème est que ces dernières nécessitent une organisation très différente : la difficulté est donc de parvenir à relier les deux sans pour autant que les activités d'exploitation n'étouffent les activités d'exploration, dont les bénéfices ne sont évidemment pas visibles à court terme. Les entreprises qui parviennent à le faire sont souvent qualifiées d'ambidextres.

Lire la suite

Une vidéo Xerfi sur les stratégies de PI

16 Octobre 2016 , Rédigé par innopi.over-blog.com

Plus précisément sur l'intérêt de combiner plusieurs droits de la propriété intellectuelle...

Voir la vidéo...

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>